Il est temps de révoquer le projet de loi 124 de Doug Ford et de renforcer notre capacité en matière de soins infirmiers

Il est temps de révoquer le projet de loi 124 de Doug Ford et de renforcer notre capacité en matière de soins infirmiers

TORONTO – Les libéraux de l’Ontario demandent à Doug Ford de révoquer de toute urgence le projet de loi 124 et d’accélérer le processus d’accréditation des infirmières et infirmiers formés à l’étranger. Le projet de loi 124 plafonne les augmentations de salaire des infirmières et des infirmiers autorisés à 1 %, et a pratiquement gelé leur rémunération depuis 2019.

» Les infirmières et infirmiers autorisés sont des héros qui se sont mobilisés à chaque instant de cette pandémie pour assurer notre sécurité « , a déclaré le chef du Parti libéral de l’Ontario, Steven Del Duca. « Il est temps de révoquer le plafond salarial et de leur donner la compensation qu’elles méritent pour leur travail incroyable. Doug Ford doit cesser immédiatement son combat politique contre un salaire équitable pour les infirmières autorisées. Leur demander de faire du bénévolat dans les cliniques de vaccination sans abolir le plafond salarial n’est que du sel dans la plaie pour un groupe qui fait face à un épuisement extrême après deux années incroyablement difficiles. »

Des mesures pourraient être prises dès demain pour renforcer la capacité du personnel infirmier si Doug Ford acceptait de rappeler l’Assemblée législative. Au début de la pandémie, les libéraux de l’Ontario ont demandé à M. Ford d’intégrer davantage de travailleurs de la santé formés à l’étranger dans la réponse de l’Ontario au COVID-19, mais ils n’ont pas encore fait appel à ce réservoir de talents.

« Au lieu de forcer les infirmières et infirmiers autorisés à consacrer tout leur temps libre aux cliniques de vaccination ou de se tourner vers des consultants privés pour augmenter la capacité des soins infirmiers, nous devrions faire en sorte qu’il soit plus facile pour les infirmières et infirmiers formés à l’étranger de soutenir la réponse au COVID-19 « , a ajouté M. Del Duca. « Il est temps d’accélérer le processus pour qu’un plus grand nombre d’entre elles soient accréditées de toute urgence, afin que nous ne passions pas à côté d’un brillant vivier de talents qui veulent aider. »

-30-

Les libéraux de l’Ontario réclament de nouvelles mesures pour lutter contre la cinquième vague

Les libéraux de l’Ontario réclament de nouvelles mesures pour lutter contre la cinquième vague

TORONTO – Les libéraux de l’Ontario réclament de nouvelles mesures pour contrer la cinquième vague et la variante Omicron. L’Ontario est entraîné dans un autre désastre de santé publique à cause de l’incapacité de Doug Ford à diriger, comme ce fut le cas lors des deuxième, troisième et quatrième vagues.

« Nous avons besoin d’un leadership fort dès maintenant avant de voir se répéter le désastre causé par Doug Ford à la même époque l’année dernière « , a déclaré le chef du Parti libéral de l’Ontario, Steven Del Duca. « J’exige des mesures immédiates pour protéger les familles ontariennes de la vague déferlante des cas Omicron. »

Les libéraux de l’Ontario mettraient en œuvre les mesures suivantes :

  • Étendre immédiatement l’admissibilité à la troisième dose de vaccin à toutes les personnes de plus de 18 ans qui ont reçu leur deuxième dose il y a 168 jours ou plus.
    • Veiller à ce que tous les résidents et le personnel des établissements de soins de longue durée, des maisons de retraite et des autres établissements de soins collectifs pour personnes vulnérables (par exemple, les foyers de groupe) aient reçu leur troisième dose.
    • Veillez à ce que tous les travailleurs de la santé, leurs contacts proches et les membres de leur famille aient reçu leur troisième dose.
  • Faire passer les cliniques de vaccination à un fonctionnement 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 en mobilisant immédiatement tous les professionnels de santé disponibles, y compris les médecins et les infirmières formés à l’étranger.
  • Mettre des tests rapides gratuits à la disposition du grand public dans les pharmacies, les bibliothèques, les points de vente de la LCBO et les centres ServiceOntario, et créer une stratégie provinciale de tests rapides qui soit généreuse et solide.
  • S’attaquer à la transmission par voie aérienne en promouvant et en distribuant des masques gratuits et de haute qualité, et en soutenant l’amélioration de la ventilation et de la filtration dans les lieux publics intérieurs.
  • Ajouter le vaccin COVID-19 à la liste des vaccins obligatoires dans les écoles de l’Ontario.
  • Lancer une campagne publique multidimensionnelle et multilingue de promotion de la vaccination, y compris des rappels, et lutter énergiquement contre la désinformation et les informations erronées anti-scientifiques et anti-vaccins.
  • Établir des zones de sécurité autour des hôpitaux et des centres de vaccination pour s’assurer que les travailleurs de la santé et les patients ne sont pas ciblés et harcelés, et qu’ils ne sont pas empêchés de fournir ou de recevoir des soins.
  • Mettre en œuvre un solide mandat de vaccination pour tous les travailleurs de l’éducation et de la santé en Ontario.
    • Le personnel des soins de longue durée qui est actuellement mandaté pour recevoir le vaccin COVID-19 ne devrait être considéré comme pleinement vacciné qu’avec trois doses, ou avec une deuxième dose récente.
  • Annoncer que le certificat de vaccination contre la COVID-19 de l’Ontario pourrait bientôt exiger trois doses pour qu’une personne soit considérée comme pleinement vaccinée.
  • Demander l’aide de l’armée canadienne pour un plan d’urgence afin d’augmenter la capacité de l’unité de soins intensifs d’urgence, de sorte que des chirurgies indispensables ne soient pas encore une fois retardées pour faire de la place aux patients atteints de la COVID.
  • Mettre immédiatement en place 10 jours de congé de maladie payés pour tous les travailleurs de l’Ontario.
  • Fournir un soutien financier aux petites entreprises qui pourraient être affectées par toute nouvelle restriction mise en place pour faire face à la variante Omicron.

La mise en œuvre immédiate de ces mesures de bon sens aidera l’Ontario à éviter le pire d’une autre vague et d’autres impacts sur nos systèmes de soins de santé, y compris une autre suspension des chirurgies et autres traitements non urgents.

-30-

Victoire écrasante des libéraux de l’Ontario aux élections partielles à Ottawa

Victoire écrasante des libéraux de l’Ontario aux élections partielles à Ottawa

Lucille Collard, conseillère scolaire, et Stephen Blais, conseiller local, élus

Le Parti libéral de l’Ontario a remporté deux élections partielles à Ottawa aujourd’hui. La conseillère scolaire locale Lucille Collard et le conseiller municipal Stephen Blais ont célébré des victoires durement remportées après avoir fait campagne pendant des mois.

« Je suis honorée et très fière d’avoir été choisie pour représenter tous les gens d’Ottawa-Vanier à Queen’s Park, » a déclarée Mme Collard après l’annonce des résultats.

« Ce soir, les résidents d’Orléans ont choisi la positivité plutôt que la négativité pour les représenter à Queen’s Park », a déclaré M. Blais. « Ils ont choisi un dossier local réussi plutôt qu’une ambition personnelle. Ils ont choisi un député provincial qui croit en Orléans par-dessus tout. Nous fournirons la forte opposition au gouvernement Ford et à ses politiques destructrices ».

Les résultats de jeudi montrent que les électeurs d’Ottawa savent que seuls les libéraux de l’Ontario peuvent s’opposer aux conservateurs de Doug Ford et à leurs coupes désastreuses.

« Lucille Collard et Stephen Blais seront des voix fortes d’Ottawa qui se battront pour protéger les services publics sur lesquels nous comptons tous », a déclaré le chef libéral intérimaire John Fraser. « Notre caucus en pleine croissance a besoin de plus de personnes comme Lucille et Stephen pour empêcher Doug Ford de réduire les soins de santé, de supprimer lesa protections environnementales de l’environnement et d’augmenter la taille des classes ».

« Je suis fier des campagnes menées par Lucille Collard et Stephen Blais », a déclaré le président du parti, Brian Johns. « Leurs équipes ont frappé à plus de 52 000 portes et fait passé plus de 48 000 appels téléphoniques avec le soutien de plus de 300 bénévoles ».

« Notre travail acharné lors de ces élections partielles n’est qu’un exemple de la façon dont notre parti s’améliore chaque jour », a poursuivi M. Johns. « Au début de l’année, nous avons annoncé que notre parti comptait plus de 38 000 membres, et les 6 et 7 mars, je me réjouis d’accueillir plus de 2 500 participants pour élire notre nouveau chef à Mississauga ».