TORONTO, ON – Aujourd’hui, Lucille Collard, députée provinciale d’Ottawa-Vanier et porte-parole libérale de l’Ontario pour les questions de justice, a écrit à Doug Downey, procureur général de l’Ontario, pour lui demander de corriger une grave erreur de jugement et de révoquer les nominations politisées de deux anciens membres du personnel conservateur au Comité consultatif sur les nominations à la magistrature (CCMJ), un organisme neutre et non partisan.

Plus tôt dans la journée, le premier ministre Doug Ford a révélé que ces nominations étaient une tentative délibérée de politiser les nominations judiciaires, en déclarant : « Nous avons été élus pour nommer des personnes qui partagent les mêmes idées… Je ne vais pas nommer un néo-démocrate ou un libéral. J’ai dit très clairement quelle était ma position sur les juges… Vous avez voté pour un parti… Je nomme des gens qui ont les mêmes idées que nous… Je vais continuer à le faire. »

« Soyons clairs sur ce que dit le premier ministre Ford : il a délibérément nommé d’anciens membres du personnel conservateur au comité non partisan qui aide à choisir les candidats à la magistrature, expressément pour atteindre les résultats partisans souhaités.

Ce sont ses propres mots, et c’est tout à fait inacceptable.

Nous ne voulons pas d’une politisation de nos tribunaux à l’américaine. Ces nominations doivent être annulées.

– Bonnie Crombie, chef du Parti libéral de l’Ontario

« Le public ne souhaite pas que les tribunaux de l’Ontario soient politisés, comme c’est le cas aux États-Unis. J’exhorte ce procureur général enclin au scandale à corriger cette grave erreur de jugement et à révoquer ces nominations ».

– Lucille Collard, députée provinciale d’Ottawa-Vanier et porte-parole libérale de l’Ontario pour les questions de justice